Ecole supérieure privée d'ostéopathie

L’OSTEOPATHIE POURQUOI ?

D’un point de vue théorique, l’indication thérapeutique ostéopathique est la dysfonction somatique, pour simplifier on pourrait dire lorsque les capacités d’adaptation de notre corps fonctionnent mal ou plus du tout, suite à un traumatisme (chute, coup…),  à un changement environnemental (changement hygiène de vie alimentaire et/ou physique…)., à toute contrainte de la vie qui contrarie ou dépasse notre organisme.

Mais cette définition ne permet pas toujours à un patient de déterminer quand consulter un ostéopathe et quel bénéfice tirer de consultations régulières. La démarche qui conduit une personne à consulter un ostéopathe est en premier lieu la souffrance.


L’OSTEOPATHIE POUR QUI ?

L’ostéopathie s’adresse à tous : aux enfants (bébés, enfants et adolescents), aux adultes (homme, femme, sédentaire ou sportif) et aux personnes âgées. Cette diversité est justifiée par la différence chez ces personnes, dans leur anatomie, dans leur physiologie, dans la qualité de leurs tissus et dans les contraintes auxquelles elles doivent s’adapter.


L’OSTEOPATHIE COMMENT ?

Le traitement ostéopathique s’effectue à l’aide des mains qui exercent une action mécanique sur le corps. Il n’y a pas d’approche meilleure qu’une autre.

L’ostéopathe doit maîtriser toutes les techniques et savoir où, quand et avec quel patient les utiliser. C’est la raison pour laquelle les études d’ostéopathie sont longues car elles nécessitent un apprentissage manuel progressif.

Les manipulations ostéopathiques sont indolores car elles sont pratiquées en respectant certains critères, notamment la règle de la non douleur. C’est, parfois, le craquement qui accompagne certaines manipulations, et la vitesse d’exécution qui donne l’impression que le geste est brusque. Mais ce n’est pas le cas.

Le craquement est un phénomène normal. Il se produit à chaque fois qu’une articulation est bougée rapidement. Si vous vous accroupissez rapidement, vos genoux risquent de craquer. Ce n’est pas pour cela qu’il s’est passé quelque chose d’anormal.

La vitesse d’exécution est parfaitement maîtrisée par l’ostéopathe lors de ce type de mouvement. Durant ses études, il a pendant de longues heures, appris à palper les tissus du corps, à mobiliser les articulations. Ce n’est qu’après avoir acquis une certaine dextérité qu’il a été autorisé à effectuer des manipulations.


Toutefois, il existe d’autres types de normalisations : indirecte, myotensive, d’auto-correction, etc…, qui sont silencieuses et très douces pour le patient.


On ne fait bien que ce que l'on fait souvent. On a d’autant plus conscience des choses qu’on les a reçues soi-même. C’est pour cela que les étudiants en ostéopathie apprennent et effectuent les techniques entre eux.

Devenez Ostéopathe

Agrément

École agréée par le ministère de la santé.
NOR : AFSH1516144S

Ostéopathie bébé

Ostéopathie bébé

Ostéopathie et sportif

Mal de dos et ostéopathie

Designed and powered by iGLOO Communication

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.